Dimanche 24 décembre 2017

4ème dimanche de l’Avent, B

Edito

«À Bethléem Est-ce là seulement que Jésus nait?»

A quoi sert-il que Jésus-Christ soit né à Bethléem s’il ne naît pas au-dedans de chacun d’entre nous.

Jésus n’est pas venu à Bethléem pour qu’à travers toute l’histoire se perpétue une image de cet évènement. Jésus est venu à Bethléem pour établir sa demeure au plus intime de nous-mêmes afin que chacun de nous devienne le sanctuaire du Dieu vivant. Que chacun de nous soit habité par Lui.

C’est vertigineux de penser que, tandis que nous avons un certain respect pour, l’Eglise-Bâtiment dans laquelle vous avez trouvé cette revue, il y a quelque chose d’effrayant à penser que nous ayons moins de respect pour nous-mêmes que pour un bâtiment.

Le vrai sanctuaire de Dieu, c’est vous. Le vrai lieu de la naissance de Jésus c’est votre cœur, et le seul moyen de rencontrer Dieu, c’est de nous recueillir jusqu’à ce que nous atteignions dans le silence le plus profond jusqu’au plus profond de nous-mêmes. C’est cela l’immense découverte : Dieu et l’homme forment une seule et même vie. Dieu et l’homme sont inséparables. Et il est impossible de trouver l’homme sans découvrir Dieu et réciproquement.

Nous connaissons des personnes héroïques qui donnent leur vie pour sauver la vie des autres : par exemple :
un médecin dont le fils venait de faire sa première communion : je me rappelle cet entretien avec ce médecin le soir même où l’on réunissait les parents des premiers communiants. Trois jours plus tard, ce médecin appelé au chevet d’un malade alors que lui-même n’en pouvait plus ayant atteint le dernier degré de l’épuisement, s’était trainé au chevet de ce malade, lui avait donné les remèdes appropriés, avait fait la petite opération qui s’imposait, et, ayant terminé son travail, tomba mort au chevet de ce malade qu’il venait de sauver. Qu’il venait de sauver ; lui, mais pourquoi ?

Qu’est-ce que ce malade fait depuis de sa vie ? Car enfin si ce médecin a donné sa vie pour une vie, c’est parce qu’il voyait dans cette vie un trésor infini. Et c’est cela justement dont nous avons à prendre conscience, notre vie est un trésor infini, que le ciel est dans notre âme et nous ne pouvons être chrétien qu’en donnant à notre vie une telle grandeur et une telle beauté qu’elle apparaisse vraiment comme le sanctuaire de Dieu.

N’hésitons pas à demander à Notre Seigneur, Lui qui est venu pour nous dire le secret de l’être humain, nous voulons lui demander de nous conduire jusqu’à nous-mêmes, de nous apprendre à découvrir toutes les dimensions de notre existence pour que nous fassions de notre vie un chef-d’œuvre de lumière et d’amour. C’est par là que nous répondrons au cadeau de Dieu, et le plus beau cadeau de Noël que nous puissions faire au Seigneur, c’est précisément de faire de notre vie une chose assez belle, une chose assez grande, assez noble pour qu’elle soit digne de Lui être offerte comme une réponse d’amour à l’Amour infini qu’Il est.

Père Marc

Le chantier de restauration des vitraux avance!

Entreprises et particuliers, vous pouvez y contribuer via le site de la Fondation du Patrimoine à l'adresse

You have Successfully Subscribed!